Databac

DM SVT N°2 : Résistance des bactéries: On classe les antibiotiques par famille, en fonction de leur structure chimique et de leur mode d’action.

Publié le 23/05/2020

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DM SVT N°2 : Résistance des bactéries: On classe les antibiotiques par famille, en fonction de leur structure chimique et de leur mode d’action. Ce document contient 571 mots soit 1 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Médecine.

« LAMARQUE Martin DM SVT N°2 : Résistance des bactéries On classe les antibiotiques par famille, en fonction de leur structure chimique et de leur mode d’action.

Le spectre d’action d’un antibiotique est différent d’une famille et d’un antibiotique à l’autre et peut également évoluer avec le temps en fonction de l’acquisition de résistances.

On dit qu’il y a résistance lorsqu’un antibiotique n’est plus efficace, c’est à dire lorsqu’il ne permet plus de tuer la bactérie ou d’en limiter la croissance.

 Il existe deux types de résistance des bactéries pour les antibiotiques : les résistances naturelles et les résistances acquises. Certaines espèces bactériennes peuvent être naturellement résistantes à des antibiotiques ou à une famille d’antibiotique , c’est à dire de manière innée.

Leur patrimoine génétique les rend insensibles à un certain nombre d’agents, cette résistance naturelle (ou intrinsèque) concerne toutes les souches d’une même espèce bactérienne.

On parle de résistance naturelle . Plus préoccupant, le phénomène de résistance acquise entraine l’ apparition subite d’une résistance à un ou plusieurs antibiotiques auxquels la bactérie était auparavant sensible .

Ces mécanismes de résistance acquise sont liés, principalement, soit à des modifications au niveau de l’ADN (du chromosome bactérien) par des mutations, soit par des transferts de gènes résistants d’une bactérie résistante à une bactérie sensible, via un plasmide.  Des mutations peuvent survenir au niveau du chromosome de la bactérie, ce sont des événements ponctuels qui lui permettent de contourner l’effet délétère de l’antibiotique. Ces mutation souviennent lors de la réplication de l’ADN de la bactérie, la plupart du temps elles sont sans conséquence, toujours est-il que sur le nombre, l'une ou l'autre de ces erreurs de recopiage peut aboutir à une résistance contre un antibiotique.

Exemple : Résistance en cocarde à la colistine de Serratia marcescens .. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles