Databac

DIVORCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DIVORCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DIVORCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif.  

I.—  Participe passé de divorcer* 

II.—  Adjectif.  Qui a divorcé. Homme divorcé : 

Ø ... Philibert Croissy, employé dans une banque, vit maritalement avec une femme divorcée qu'il n'épouse pas civilement, sans doute à cause de sa mère.

PAUL BOURGET, Nos actes nous suivent,  1926, page 83. 

III.—  Substantif.  Personne divorcée. Et ceux qui épousent des veuves, ou des divorcées (MARCEL PAGNOL, Fanny,  1932, II, 6, page 130 ). Je suis divorcé et non remarié (HENRI DE MONTHERLANT, Celles qu'on prend dans ses bras,  1950, I, 1, page 768 ). 

 Fréquence absolue littéraire : 99. 

 

Forme dérivée du verbe \"divorcer\"

 divorcer

DIVORCER, verbe intransitif.  

A.—  [Le sujet désigne un époux]  Rompre légalement son mariage. Divorcer avec, d'avec. Divorcer avec Hortense (EMMANUEL DIEUDONNÉ, COMTE DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, tome 2, 1823, page 123) : 

Ø 1. Un de mes amis avait dû divorcer d'avec une Espagnole, à cause de l'irritation nerveuse que lui causait, répété sur le rythme de vingt fois à la minute, le petit froissement de son éventail qu'elle refermait d'un coup sec...

HENRI DE MONTHERLANT, La Petite Infante de Castille,  1929, page 617. 

—  Divorcer de quelqu'un (surtout au participe passé) Deux soeurs (...) divorcées déjà de deux imbéciles (ALEXANDRE ARNOUX, Paris-sur-Seine,  1939, page 41 ). 

—  emploi absolu. Une ancienne amie, qui avait divorcé après un mariage malheureux (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, page 510 ). 

—  Emploi pronominal avec valeur de verbe subjectif, vieux. Peut-on se divorcer en Suède (GERMAINE NECKER, BARONNE DE STAËL, Lettres inédites à Louis de Narbonne, 1792, page 53 ). 

B.—  Par métaphore ou au figuré.  Rompre dans une situation grave et apparemment sans issue avec quelqu'un ou quelque chose en y renonçant. Divorcer avec, d'avec, de. Divorcer avec toutes choses (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Histoire de ma vie, tome 3, 1855, page 291 ). Genty qui avait divorcé de tout travail sérieux (FERDINAND FABRE, Mademoiselle de Malavieille,  1865, page 57) : 

Ø 2.... il y avait en moi une lassitude de moi-même qui suis incorrigible, qui cours vers toutes les contrariétés, j'aurais voulu divorcer d'avec moi-même, vivre une nouvelle vie sous un nouveau nom.

MAURICE BARRÈS, Mes cahiers, tome 4, 1905-06, page 153. 

—  emploi absolu. La Norvège et la Suède ont divorcé (CHARLES MAURRAS, Kiel et Tanger,  1914, page 203 ). La diplomatie et la conscience ont divorcé depuis longtemps (JEAN-RICHARD BLOCH, Destin du siècle,  1931, page 81 ). 

Remarque : 1. On rencontre dans la documentation divorcer en emploi transitif factitif, rare.  Prononcer le divorce. Je suis séparée de mon mari et la loi civile nous divorcera (JOSEPH MALÈGUE, Augustin, tome 2, 1933, page 490). 2. Le verbe divorcer se conjugue avec l'auxiliaire avoir pour marquer l'action, avec l'auxiliaire être pour marquer l'état qui en résulte (confer divorcé, adjectif). Confer LE BON USAGE  (MAURICE GREVISSE) 1969, § 658. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 142. 


Liens utiles