Databac

DISTINCTION, substantif féminin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DISTINCTION, substantif féminin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DISTINCTION, substantif féminin.  

A.—  [Correspond à distinguer A et à distinct]  Action de distinguer, de déterminer, dans un être ou une chose, ce qui les rend différents (d'un autre être ou d'une autre chose). 

1. Rare.  domaine sensoriel : 

Ø 1.... nous comprendrions encore mieux combien est accessoire et accidentel, dans l'acte de la vision, le phénomène de la distinction des couleurs dont l'échelle serait renversée par un simple déplacement des points qui correspondent au « maximum » d'intensité de chacune des teintes élémentaires.

AUGUSTIN COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances et sur les caractères de la critique philosophique,  1851, page 153. 

2. Usuel. 

a) Action de séparer nettement un être ou une chose, d'un autre être ou d'une autre chose; par métonymie résultat de cette opération, fait d'être distingué, classe distinguée. Distinction capitale, essentielle, fondamentale, radicale; établir, fonder une distinction. 

—   [Concerne des réalités abstraites]  Distinction du droit et du fait, de l'essence et de l'existence, entre l'intelligence et l'instinct : 

Ø 2. Un savant ecclésiastique du temps, le docteur Lowde, l'ayant accusé publiquement d'affaiblir par son système la distinction du bien et du mal, Locke au lieu de se fâcher : « le brave homme a raison, dit-il... »

VICTOR COUSIN.  Histoire de la philosophie du XVIIIe.  siècle  tome 1, 1829, page 78. 

—   [Concerne des réalités concrètes]  Bible imprimée sans distinction de versets : 

Ø 3.... cette passion qui, pendant ses séjours à Jutigny, s'était tout d'abord étendue à la fleur, sans distinction ni d'espèces ni de genres, avait fini par s'épurer, par se préciser sur une seule caste.

GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, À rebours,  1884, page 116. 

—   [Concerne une personne (un trait, un caractère ou un attribut de cette personne) ou un groupe de personnes]  Faire distinction de l'ami et de l'ennemi (Dictionnaire de l'Académie française.  1798-1932).  Il fit transporter les blessés sans distinction de Français ou d'ennemis (Dictionnaire de l'Académie française.  1878-1932).  Sans distinction de personnes. 

·    [Le complément prépositionnel désigne ce qui fonde ou marque une différence entre les personnes]  Sans distinction d'âge ni de sexe, de grade. La distinction des rangs, (...) l'infériorité de la naissance (CLAIRE DE KERSAINT, DUCHESSE DE DURAS, Édouard,  1825, page 173 ). Exaspérer chez les classes le sentiment de leur distinction (JULIEN BENDA, La Trahison des clercs,  1927, page 122) : 

Ø 4. Il s'agit simplement d'obliger les juges français, civils ou militaires, à appliquer à tous les citoyens, sans distinction de croyances religieuses, les lois en vertu desquelles ils prononcent leurs arrêts.

GEORGES CLEMENCEAU, Vers la réparation,  1899, page 7. 

b) En particulier.  domaine intellectuel.  Action de séparer nettement les divers sens qu'un mot ou une proposition peuvent recevoir. Il y a ici une distinction importante à faire; il se tira d'affaire par une distinction subtile (Dictionnaire de l'Académie française.  1835-1932). 

B.—  [Correspond à distinguer B et à distingué] 

1. Vieilli.  Singularité ou supériorité qui place (quelqu'un ou quelque chose) à part ou au-dessus des autres. La distinction de la naissance. Synonymes : éclat, grandeur. 

—  Usuel.  Marque d'estime, d'honneur qui distingue le mérite ou le rang d'une personne et la désigne à l'attention respectueuse d'autrui. Distinction honorifique. Synonymes : faveur, privilège, prérogative. La maréchale était la personne la plus infatuée de l'avantage d'une haute naissance, et des distinctions attachées à son rang (GABRIEL SÉNAC DE MEILHAN, L'Émigré,  1797, page 1581 ). Il détestait les distinctions nobiliaires (GERMAINE NECKER, BARONNE DE STAËL, Considérations sur les principaux événements de la Révolution française, tome 1, 1817, page 241 ). 

·    En particulier. Synonymes : décoration (militaire, civile, religieuse). Voir collier exemple 9. 

2. Emploi généralement absolu.  Manières élégantes dans le langage, la tenue qui distinguent une personne des autres. Exquise, extrême, rare distinction; cachet de distinction; manquer de distinction. Synonymes : classe, élégance. Une femme aristocratique et son sourire fin, la distinction de ses manières et son respect d'elle-même m'enchantent (HONORÉ DE BALZAC, La Peau de chagrin,  1831, page 109 ). Une certaine distinction d'esprit et de manières (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, L'Orme du mail.  1897, page 220 ). Une gentille jeune fille, qui se piquait de distinction aristocratique (ROMAIN ROLLAND, Jean-Christophe, La Révolte, 1907, page 514 ). 

—  Par analogie.  [En parlant du style, de l'expression]  Cette distinction native du style, ces nuances délicates et fines font plaisir à étudier (HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal,  1866, page 74 ). 

—  Locution adjectivale.  [En parlant d'une personne]  De distinction. Synonyme : distingué. Les étrangers de distinction ont rempli mes salons magnifiquement décorés (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND,Mémoires d'Outre-Tombe, tome 1, 1848, page 446 ). J'ai fréquenté plusieurs anglais de distinction (EDMOND ABOUT, Le Roi des montagnes,  1857, page 108 ). Célébrer sur le ton de la plus haute distinction une sorte de culte des morts (LÉON-PAUL FARGUE, Le Piéton de Paris,  1939, page 252 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2 618. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 4 176, b) 3 977; XXe.  siècle : a) 2 798, b) 3 756. 

Liens utiles