Databac

Dissertation " La crainte de la différence "

Publié le 05/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Dissertation " La crainte de la différence ". Ce document contient 786 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Echange

Dans l’article de Jean Dausset : « La crainte de la différence » est très répandue chez les humains. Cette peur des autres est une attitude instinctive générale ; un constat de départ. La plupart des gens ont peur de la différence, mais ce réflexe est une erreur fondamentale. Parce que chaque être vivant est différent et donc unique ; c’est pour cela que nous devons le respecter. Mais au lieu de cela, les hommes se méprisent et prennent en compte les différences de l’Autre. Ce qui peut mener à de graves conséquences.

 

Dans un extrait de La Controverse de Valladolid, Sépulvéda se borne sur l’idée que les Indiens sont des incapables et qui sont fait pour être des esclaves, parce que selon lui, ce sont des êtres inférieurs. Sépulvéda porte un jugement que l’on peut qualifier de préjugé sur les Indiens, une idée déjà toute faite. « Aristote l’a dit très clairement : certaines espèces humaines sont faites pour régir et dominer les autres » Il utilise même un argument d’Aristote pour renforcer sa thèse.

 

Prenons l’exemple du Journal d’Anne Franck, où elle y explique comment elle a vécu l'occupation des Allemands pendant la deuxième Guerre mondiale. Etant juive elle a été déporté vers les camps d'extermination nazis. Pendant toute cette période elle ne pouvait évidemment pas sortir et son journal lui permettait de s'évader. Elle y décrit les choses qui la marquaient. Sept mois après son arrestation, Anne meurt du typhus dans le camp de Bergen-Belsen. A cause d’une telle attitude, de vouloir exterminer ceux qui n’appartenait pas à la « race » Aryenne, beaucoup de personnes vivent l’enfer, sont torturés moralement et physiquement puis tués. On peut qualifier cela comme un crime contre l’humanité.

 

Lors de la seconde guerre mondiale, l'exemple du nazisme. Hitler, le Führer et chancelier du régime nazi a exterminé des juifs, mais aussi des Tsiganes, des Slaves, des homosexuels, car il les considérait comme des sous race, comme il l'indique dans « Mein Kampf » (mon combat), il voulait garder en Allemagne seulement les Aryens, ceux qu’il considérait comme la race supérieur. Hitler ressentait de la discrimination envers les Juifs, c'est-à-dire qu’il prenait en compte leurs différences, ne les acceptaient pas et les maltraitaient. Ils étaient mis à l’écart et étaient forcés de porter une étoile jaune pour se distinguer des autres. Jusqu’à être exterminer. Hitler a toujours méprisé les juifs et n'a jamais remis son jugement en question, il utilise même la propagande pour forcer chacun à ne jamais se poser de questions.

Liens utiles