Databac

DÉRIVATIF, -IVE, adjectif et substantif masculin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉRIVATIF, -IVE, adjectif et substantif masculin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉRIVATIF, -IVE, adjectif et substantif masculin.  

I.—  Adjectif, vieux. 

A.—  MÉDECINE.  Qui sert à opérer une dérivation (confer dérivation A 2 c). Un topique dérivatif; saignée dérivative (Dictionnaire de l'Académie française. 1835, 1878).  Confer René-Théophile-Hyacinthe Laennec, De l'Auscultation médiate, tome 2, 1819, page 239. 

B.—  LINGUISTIQUE.  Qui est formé par dérivation (confer dérivation A 2 b). Verbes dérivatifs. 

Remarque : Peut être employé comme substantif. Son nom [du « tuiffard », tricheur des bouges] est un similaire du mot « graisseur » et tous les deux sont des dérivatifs fantaisistes du mot « grec » (HOGIER-GRISON, Hommes proie, Monde où l'on triche, 2e.  série, 1886, page 155). 

II.—  Substantif masculin, au figuré.  Ce qui permet de détourner l'esprit de ses préoccupations. Chercher un dérivatif; faire office, servir de dérivatif. Cette bonne nouvelle fut un dérivatif à son chagrin (Dictionnaire de l'Académie française.  1932) : 

Ø ... je m'abandonnais tout entier à l'étrange bizarrerie qui nous incite à rechercher, parmi les douleurs du passé, quelque dérivatif à l'ennui du présent.

OSCAR VLADISLAS DE LUBICZ-MILOSZ, L'Amoureuse initiation,  1910, page 28. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 48. 

Liens utiles