Databac

DÉRAISONNABLE, adjectif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉRAISONNABLE, adjectif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉRAISONNABLE, adjectif.  

A.—  [En parlant d'une personne]  Qui manque de raison dans ses actes ou dans sa manière d'être. Une conduite déraisonnable, des goûts déraisonnables. Lucile était violente, impérieuse, déraisonnable (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND,Mémoires d'Outre-Tombe, tome 2, 1848, page 35 ). Soyez déraisonnables tout un jour. Vous aurez, pour la triste raison, tout le reste de la vie (GEORGES CLEMENCEAU, Vers la réparation,  1899, page 515 ). 

PARADIGMES. a) Synonymes : absurde, extravagant, incohérent, inconscient, inconséquent, insensé, irréfléchi, farfelu (familier), loufoque (familier). b) Antonymes équilibré, posé, réfléchi, sage, sensé. 

—  Emploi comme substantif masculin à valeur de neutre. Ce goût dépravé de l'absurde, ce désir du déraisonnable que chacun de nous porte caché dans un repli de son coeur (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, La Vie littéraire.  1890, page 335 ). 

—   Dans le domaine de la pathologie, littéraire. Synonyme : aliéné mental. Cet homme (...) qui voulant expliquer à des visiteurs d'un hôpital d'aliénés qu'il n'était pas lui-même déraisonnable, malgré ce que prétendait le docteur (MARCEL PROUST, La Fugitive,  1922, page 540 ). 

B.—  [En parlant d'une proposition, d'une situation]  Qui s'écarte de la raison. Aujourd'hui, j'ai reçu de très convenables propositions de location [de la maison] pour six ans. Eh bien, c'est illogique et déraisonnable (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal,  1870, page 576 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 300. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 289, b) 388; XXe.  siècle : a) 558, b) 484. 

DÉRIVÉS : Déraisonnablement,  adverbe,  rare.  D'une manière déraisonnable. Agir, parler, penser déraisonnablement. Lechy Elbernon. —  (...) Qu'est-ce qui vous retient? Pourquoi ne vous tuez-vous pas? Marthe. —  Vous parlez déraisonnablement (PAUL CLAUDEL, L'Échange, 1894, III, page 703 ). Il était comme son père entreprenant à l'excès, déraisonnablement confiant en son étoile (SIMONE DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, page 197 ). 

Liens utiles