Databac

DÉRAIDIR, verbe transitif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉRAIDIR, verbe transitif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉRAIDIR, verbe transitif.  

Faire perdre sa raideur à quelque chose, l'assouplir. Il a étiré et déraidi ses jambes (JULES LAFORGUE, Moralités légendaires, 1887, page 182 ). 

·    Emploi pronominal réfléchi : 

Ø 1.... toute sa personne secouée d'un petit frisson de froid se déraidissait. Rigide tout à l'heure et défendu par son immobilité, le corps de la femme réapparaissait, vivait, livrait insouciamment quelque chose de ses mystères sous les plis changeants du vêtement.

EUGÈNE MELCHIOR, VICOMTE DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent,  1899, page 165. 

—  Au figuré : 

Ø 2.... dans ces minutes royales, si nous étions poète, toute la plainte de l'univers (...) s'échapperait de notre coeur, vivante, épanouie, prête à déraidir les âmes. 

MAURICE BARRÈS, Mes cahiers, tome 3, 1904, page 247. 

·    Emploi pronominal réfléchi.  Se détendre, se laisser aller : 

Ø 3. Gêné, compassé dans la première partie de son rôle, il [M. Guitry] s'est déraidi subitement au quatrième acte et a joué toute la scène du bal avec un superbe emportement de colère amoureuse.

ALPHONSE DAUDET, Pages inédides de critique dramatiques,  1897, page 134. 

Remarque : On rencontre dans la documentation les participe passés adjectivés déraidi, ie, déroidi, ie.  Peu à peu ses membres déroidis lui permettaient de plus faciles mouvements (TOEPFFER, Nouvelles genevoises, 1839, page 355). Ce charme que possède le Midi (...) pour vaincre le dur des âmes du Nord et les livrer, déliées et déraidies, au catholicisme (EDMOND ET JULES DE GONCOURT, Mme.  Gervaisais, 1869, page 158). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 8. 

DÉRIVÉS : Déraidissement,  substantif masculin.  Action de (se) déraidir et, par métonymie, résultat de cette action. Il y a eu comme un déraidissement entre Dumas et moi et comme un commencement de relation (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal,  1895, page 873 ). Il résulta de cette volte-face —  escomptée par l'habile dictateur —  un déraidissement général (LÉON DAUDET, Sylla et son destin,  1922, page 197 ). 

Liens utiles