Databac

DÉPITER, verbe transitif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉPITER, verbe transitif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉPITER, verbe transitif.  

Causer du dépit (à quelqu'un). Je suis dépité de voir un homme aussi original que vous abîmer son oeuvre par de pareils enfantillages (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance,  1879, page 225) : 

Ø 1. Écarter soigneusement les contrariétés inutiles, et surtout ne pas laisser s'accumuler l'humeur sans y prendre garde. Ce qui dépite d'abord une femme c'est de n'être pas devinée ni comprise; ce dépit pourra bien se tourner en mépris et en colère.

HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal intime,  1866, page 131. 

PARADIGMES. a) Synonymes : contrarier, décevoir, désappointer, froisser, irriter, mécontenter. b) Antonymes apaiser, calmer, contenter, satisfaire. 

—  Emploi pronominal réfléchi.  Concevoir, manifester du dépit. (Quasi-)synonymes : se fâcher, être chagriné : 

Ø 2.... il me semble que je deviens douce, que je m'attendris trop, que je n'ai plus ma vieille exécration d'autrefois; je me dépite, je me ronge, cela me fait plaisir et mal tout ensemble, le coeur me démange,...

GUSTAVE FLAUBERT, La Tentation de Saint Antoine,  1849, page 324. 

·    Familier. Se dépiter contre son ventre. Se priver de manger pour manifester son dépit (Confer Jean-François Rolland, Dictionnaire du mauvais langage, 1813, page 51). 

Remarque : On rencontre dans la documentation l'emploi adjectival dépitant, ante.  Le vrai Cid ne ressemble presque en rien à celui de la légende (...) c'est là un désaccord assez dépitant et désagréable (CHARLES-AMÉDÉE DE SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, tome 7, 1863-69, page 224). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 56 (dépitant : 2). 


Liens utiles