Databac

DÉPENSIER, -IÈRE, adjectif et substantif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉPENSIER, -IÈRE, adjectif et substantif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉPENSIER, -IÈRE, adjectif et substantif.  

I.—  Adjectif. 

A.—  [En parlant d'une personne]  Qui aime à dépenser sans compter : 

Ø 1. Les dépenses ne se faisaient point par les mêmes gens, mais pour cela elles n'étaient pas diminuées. Le roi était fort prodigue et dépensier. Où son père eût donné cent écus, il en donnait mille.

PROSPER DE BARANTE, Histoire des ducs de Bourgogne de la maison de Valois, tome 1, 1821-24, page 401. 

·    Emploi comme substantif. Le grand dépensier Napoléon III fait repriser ses chaussettes à raison de 24 centimes le reprisage (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal,  1870, page 637 ). Lantier est un ambitieux, un dépensier, un homme qui ne songe qu'à son amusement (ÉMILE ZOLA, L'Assommoir,  1877, page 389 ). 

Remarque : Dans cet emploi on trouve dans la documentation un exemple de dépenseur, substantif masculin Le sentiment de la propriété, qui fait déjà le dépenseur rangé (EDMOND ET JULES DE GONCOURT, Journal, 1856, page 269). 

—  Au figuré. Dépensier de : 

Ø 2. Adieu, femmes, nos rivales, au corps léger, à présent trop dépensières de votre coeur dolent, pour puiser sur vos lèvres notre boisson du ciel.

EDGAR QUINET, Ahasvérus,  1833, 3e.  journée, page 247. 

B.—  [En parlant du comportement d'une personne]  Qui caractérise ceux qui aiment à dépenser sans compter. Des habitudes dépensières : 

Ø 3.... Duret parle comme d'un malheur de ce mariage de Whistler avec la veuve d'un architecte, qui n'avait aucune fortune et qui l'a poussé à une vie dépensière, au-delà de ses ressources...

EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal,  1896, page 993. 

II.—  Substantif.  Celui ou celle qui, dans une institution, a la charge de la dépense (confer dépense, B) : 

Ø 4. Pour la fête de la supérieure, la dépensière fabriquait des poulettes de sucre rose, de farine et de gomme, dont on faisait grand état.

HENRI POURRAT, Gaspard des Montagnes, À la belle bergère, 1925, page 94. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 75. 

Liens utiles