Databac

DÉGRINGOLER, verbe.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉGRINGOLER, verbe. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉGRINGOLER, verbe.  

I.—  Emploi transitif. 

A.—  [Le sujet désigne un nom de personne, le complément d'objet interne un nom de lieu]  Descendre très rapidement en courant, en sautant Dégringoler un escalier, des marches, quatre à quatre, derrière quelqu'un; dégringoler une falaise, un talus. En dégringolant à pied les lacets inondés de la route (HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal,  1866, page 402 ). À peine informée par Céleste, elle dégringolait la pente de toute la vitesse de ses longues jambes (GEORGES BERNANOS, Un Crime,  1935, page 743 ). Kéroual dégringola l'échelle (BLAISE CENDRARS, Bourlinguer, 1948, page 47 ). 

—  Par métaphore. Dégringoler jusqu'en bas la pente du médiocre (ÉMILE ZOLA, Nos auteurs dramatiques,  1881, page 172 ). 

B.—  Emploi factitif.  [Le complément désigne un nom de personne]  Faire dégringoler : 

Ø 1. Au bout d'un moment, je me voyais en train de leur tirer dessus [aux spectateurs qui sortaient du Châtelet] . Je les dégringolais comme des pipes, ils tombaient les uns sur les autres et les survivants pris de panique refluaient dans le théâtre.

JEAN-PAUL SARTRE, Le Mur,  1939, page 78. 

II.—  Emploi intransitif.  [Le sujet est un nom de personne, d'être animé ou de chose] 

A.—  Se précipiter ou être précipité de haut en bas, généralement avec des rebonds successifs et incontrôlés. Dégringoler la tête en bas; pierres qui dégringolent; faire dégringoler quelqu'un, quelque chose Il se ressaisit juste à temps pour voir dégringoler carreaux et croisées (ANDRÉ MALRAUX, La Condition humaine,  1933, page 247 ). Je suis une mouche, je grimpe le long d'une vitre, je dégringole, je recommence à grimper (JEAN-PAUL SARTRE, Les Mots,  1964, page 75 ). 

Remarque : L'auxiliaire de dégringoler est le verbe avoir.  On rencontre dans la documentation la construction avec être marquant le résultat de l'action. Elle est déjà dégringolée!... J'entends la porte en bas qui s'ouvre (LOUIS-FERDINAND CÉLINE, Mort à crédit, 1936, page 327). 

—  Spécialement.  [En parlant de coups]  Synonyme : tomber. Et naturellement ça ne tarde pas à dégringoler, les gnons sur le coin de la gueule (RAYMOND QUENEAU, Pierrot mon ami,  1942, page 115 ). 

B.—  [Construction avec un complément prépositionnel] 

1. [Avec à, de, dans]  Dégringoler au fond d'un ravin; dégringoler à la cave, au fond d'une cave; dégringoler d'un mur, d'un escalier; dégringoler de plusieurs étages; dégringoler d'un échafaudage, d'un balcon, d'un perron, d'une tribune, de son siège. Il s'est tué en dégringolant d'un toit, un jour de ribote (ÉMILE ZOLA, L'Assommoir,  1877, page 786 ).  Dégringoler de branche en branche, d'étage en étage, d'un rocher à l'autre; dégringoler dans l'escalier, dans une flaque, dans un fossé. On voit le troupeau dégringoler dans la pierraille (CHARLES-FERDINAND RAMUZ, Derborence,  1934, page 50 ). 

Remarque : (Se) dégringoler de (vieux). Elle s'est dégringoler du haut en bas d'une espèce d'échelle (Mme.  DE FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe et lettres, 1847, page 233). 

—  Par métaphore. Seul dans mon lit, je dégringole au fond d'un sommeil noir (MAURICE GENEVOIX, La Boue,  1921, page 248 ). On frappa. Il dégringola dans le réel. Délivré, mais ahuri (ANDRÉ MALRAUX, La Condition humaine,  1933, page 373 ). 

2. [Avec en, introduisant un complément de manière]  Dégringoler en spirale. L'eau dégringole en cataractes (GEORGES DUHAMEL, La Nuit de la Saint-Jean,  1935, page 99 ). 

3. [Avec d'autres prépositions]  Dégringoler par l'escalier. D'un jour à l'autre, ça va te dégringoler sur la tête (JEAN GIONO, Regain,  1930, page 15 ). Papa dégringolait sur les talons de sa victime (GEORGES DUHAMEL, Le Notaire du Havre,  1933, page 227 ). Repêcher (...) la brebis dégringolée par le trou de la citerne (PAUL CLAUDEL, Un Poète regarde la croix,  1938, page 239 ). 

C.—  Par analogie ou au figuré. 

1. [En parlant d'une chose] 

a) [En parlant d'une chose en pente]  Donner l'impression visuelle de tomber en pente raide. Cheveux dégringolant à la débandade (GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, Marthe, histoire d'une fille,  1876, page 47 ). Plus à gauche on devinait toute la ville, dégringolant de la colline avec ses mille toits fumants (CHARLES-FERDINAND RAMUZ, Aimé Pache, peintre vaudois.  1911, page 69) : 

Ø 2. Il me fit visiter la ravissante ville kabyle, une vraie cascade de maisons blanches dégringolant à la mer.

GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 1, Un Soir, 1889, page 1130. 

b) Donner l'impression auditive de baisser ou descendre brusquement, souvent par paliers successifs. Une carillonnante musique de cloches, qui dégringolait en pluie argentine sur les toits (MAXENCE VAN DER MEERSCH, L'Empreinte du dieu,  1936, page 81 ). Un accordéon d'aveugle trépigne dans l'aigu et dégringole dans le grave (HERVÉ BAZIN, La Mort du petit cheval,  1949, page 130 ). 

c) [Dans le monde des affaires, de la Bourse]  Synonymes : péricliter, s'effondrer. Les affaires dégringolent toujours et très rapidement (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Correspondance générale, tome 3, 1789-1824, page 352 ). Il s'agissait d'assignats qui dégringolaient (HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, Vie de Henry Brulard, tome 1, 1836, page 180 ). Voilà le Suez qui dégringole (ÉMILE ZOLA, L'Argent,  1891, page 27 ). 

—   Survenir malencontreusement, tomber. La mensualité de juin dégringolait le 26 mai (LOUIS ARAGON, Les Beaux quartiers,  1936, page 369 ). 

2.  [En parlant d'une personne] 

a) [Aspect imperfectif]  Déchoir moralement, socialement. Tu me regardes, tu te dis : « Comme elle a vieilli, comme elle dégringole, jusqu'où tombera-t-elle? » (ROGER VAILLAND, Drôle de jeu,  1945, page 32 ). De nouveau tout se relâche, vous recommencez à être insolent, chahuteur, menteur, à dégringoler avec une monstrueuse insouciance (HENRI DE MONTHERLANT, La Ville dont le prince est un enfant,  1951, I, 1, page 858 ). Elle a eu un bref succès de surprise parce qu'elle était belle; mais elle a dégringolé tout de suite (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins,  1954, page 183 ). 

b) [Aspect perfectif]  Mourir Ah! dit-il [le gardien du Père-Lachaise] (...) voici le convoi du Colonel de Maulincour (...) Il a suivi de près sa grand'mère. Il y a des familles où ils dégringolent comme par gageure (HONORÉ DE BALZAC, Ferragus,  1833, page 141 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 299. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 73, b) 427; XXe.  siècle : a) 565, b) 637. 

Liens utiles