Databac

DÉFRISER, verbe transitif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉFRISER, verbe transitif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉFRISER, verbe transitif.  

I.—  A. —  Emploi transitif. 

1. Faire cesser d'être frisé; enlever les frisures de. Défriser les cheveux, la moustache. (Quasi-)synonyme : lisser; antonyme : friser. La chaleur défrise le duvet des poulets « Frizzle » (LUCIEN CUÉNOT, JEAN ROSTAND, Introduction à la génétique,  1936, page 32 ). Une coiffure qui défrisait et aplatissait ses cheveux (JACQUES DE LACRETELLE, Silbermann,  1922, page 58) : 

Ø Daudet (...) ayant rencontré chez...* Lespès, qui avait l'air de s'y trouver en habitué de tous les jours, et ayant demandé, après que le directeur juif était sorti, s'il se faisait friser tous les jours : « Non, mais défriser deux fois par jour », répondit Lespès en souriant

EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal,  1888, page 827. 

—  Par métaphore. Ainsi la brise Qui sans effort passe de cime en cime Et que l'on voit qui frise et qui défrise Les hêtres hauts des automnes de cuivre (FRANCIS JAMMES, De tout temps à jamais,  1893-1938, page 204 ). 

Remarque : On rencontre dans la documentation un emploi au sens de défroisser, défriper. Il faut pourtant que je sorte mes guenilles de ma malle pour les défriser, dit papa (JULES RENARD, Journal, 1895, page 293). 

2. ARTS GRAPHIQUES.  Défriser un livre. En aplatir les pages avant reliure. 

B.—  Emploi pronominal. 

1. Réfléchi.  Défriser ses cheveux. Antonyme : se friser. Il se peignait vingt fois par jour, il se faisait friser et puis se défrisait avec soin, pour donner à sa chevelure un air élégant et négligé (GUSTAVE FLAUBERT, L'Éducation sentimentale,  1845, page 70 ). 

2. Passif.  Cesser d'être frisé; perdre ses frisures. Antonyme : se friser. Les feuilles des marronniers se défrisent (JULES RENARD, Journal,  1905, page 967 ). 

II.—  Au figuré, familier et populaire. 

A.—  Emploi transitif.  [Le sujet est un nom exprimant un fait, un événement ou un pronom démonstratif; le complément un nom de personne, un pronom ou un nom à contenu psychologique : sentiment, etc.]  Désappointer, contrarier en décontenançant. Synonyme : chiffonner. Cela me dépayse et me défrise sensiblement (HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal,  1866, page 421 ). Eh bien, oui, j'ai couché avec Foucarmont. Après?... Hein? Ça te défrise, mon petit mufe! (ÉMILE ZOLA, Nana,  1880, page 1448 ). Il ne voit même pas [le public] que, dans ce récit, ce sont les Français qui reçoivent la frottée, ce qui devrait défriser un peu son enthousiasme (PAUL LÉAUTAUD, Le Théâtre de Maurice Boissard tome 2, 1943, page 278 ). Le marché noir les défrise un peu (ELSA TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs,  1945, page 340 ). 

B.—  Emploi pronominal.  Être désappointé. Il ne faut pas vous défriser pour si peu (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ) ). 

Remarque : La documentation atteste a) Défrisage, substantif masculin Action de défriser (les cheveux); son résultat (absent des dictionnaires). Depuis toujours, le défrisage a mauvaise réputation (Laboratoire L'Oréal, Prospectus \" Stabilys \", 1975). Selon le temps de pause choisi, on peut déterminer à volonté le degré de défrisage que l'on veut obtenir (ibidem). b) Défrisant, ante, participe présent en emploi adjectival. Qui défait les frisures, défrise les cheveux. Produit, liquide défrisant \" Stabilys \", le défrisant pratique (ibidem). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 14. 

Liens utiles