Databac

Définition: FAÇONNAGE, substantif masculin.

Publié le 08/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Définition: FAÇONNAGE, substantif masculin.. Ce document contient 312 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire
Définition:


FAÇONNAGE, substantif masculin.
Action, art de façonner; résultat de cette action. Synonyme : façonnement.
A.— [Correspond à façonner A] Façonnage des tôles, des dents (de peigne). Le façonnage à la main consiste à donner par la pression ou le modelage avec les doigts ou les mains à des masses de pâte, la forme, les contours et l'épaisseur désirés (ALEXANDRE BRONGNIART, Traité des arts céramiques ou des poteries considérées dans leur histoire, leur pratique et leur théorie, , tome 1, 1844, page 18 ). L'artisan de jadis, par qui s'unissaient humainement la fabrication utilitaire et le façonnage décoratif, s'éteint progressivement; il est périmé (RENÉ HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, page 36 ).
— Spécialement. SYLVICULTURE. Ensemble des opérations destinées à transformer les arbres abattus en produits utilisables :
Ø 1.... dans le façonnage du bois, les fraudes étaient nombreuses, mauvais empilage de la moulée, baliveaux réservés dont l'ouvrier efface la marque rouge, bois qu'on n'« énote » pas, cordes bourrées d'éclats de bois, bottes d'écorces garnies à l'intérieur de pelures d'arbres coupées à la serpe...
RENÉ BAZIN, Le Blé qui lève, 1907, page 59.
B.— Vieilli. [Correspond à façonner A 1 par extension] :
Ø 2. Il nous parle de cet étonnement que produit sur lui, sortant de son pays, le travestissement, l'enharnachement, le façonnage presque fantastique de la Parisienne actuelle, qui lui semble comme d'un autre monde, aussi étrangère qu'une Hottentote.
EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal, 1866, page 302.
C.— [Correspond à façonner B 2] Ce que nous avons là [dans les Pensées de Pascal] (...), c'est son premier jet, sa matière brute avant le façonnage, son âme (MAURICE BARRÈS, Mes cahiers, tome 14, 1922, page 28) :
Ø 3. Je songe au façonnage terrible du noviciat : sans l'amour du Christ, sans la folie de la Croix, est-il possible qu'un être en subisse jusqu'au bout la torture?
ÉDOUARD ESTAUNIÉ, L'Empreinte, 1896, page 332.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles