Databac

DÉCHIFFRABLE, adjectif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉCHIFFRABLE, adjectif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉCHIFFRABLE, adjectif.  

A.—  [En parlant d'un texte, d'un langage chiffré]  Qui peut être traduit en clair. Un chiffre qui n'est pas déchiffrable (Dictionnaire de l'Académie française.  1835, 1878). 

—  Par analogie.  [En parlant de signes difficiles à comprendre ou d'une écriture constituée de ces signes]  Qui peut être interprété. On peut lire (...) les lignes suivantes, plusieurs fois raturées mais encore déchiffrables (GEORGES BERNANOS, Journal d'un curé de campagne,  1936, page 1129 ). 

—  Par extension.  [En parlant d'un texte écrit dans des caractères inconnus du profane]  Qui peut être lu. Des formules d'ex voto, d'une langue ancienne et difficilement déchiffrable (JULIEN GRACQ, Au château d'Argol, 1938, page 107 ). 

B.—  Au figuré. 

1. [En parlant d'une chose difficile à comprendre]  Toute ma vie, ces images sèches, ces tarots obscurs, paquet léger, bizarre éventail de vignettes, si peu déchiffrables (JULIEN GRACQ, Un Beau ténébreux.  1945, page 105 ). 

2. Par métonymie.  [En parlant d'une personne]  Personne ici, je pense, n'est capable de comprendre, de pénétrer comme vous cet être si peu déchiffrable (JULIEN GRACQ, Un Beau ténébreux.  1945 page 132 ). 

Liens utiles