Databac

DÉCALÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DÉCALÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DÉCALÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.  

I.—  Participe passé de décaler* 

II.—  Adjectif. 

A.—  [En parlant d'un meuble, d'un objet quelconque]  Auquel on a enlevé une (des) cale(s). Table décalée. 

B.—  Qui a subi un déplacement dans l'espace et le temps. « —  Quelle heure est-il? —  Sept heures et demie... Le temps lui paraissait décalé » (GEORGES SIMENON, Les Vacances de Maigret, 1948, page 86 ) : 

Ø J'ai connu un maître d'hôtel qui malaxait sans cesse et trop fort un râtelier hautement décalé. Un soir, il le laisse tomber dans une soupière : « —  Non, merci, murmure le client qu'il était chargé de servir, j'en ai déjà un!

LÉON-PAUL FARGUE, Le Piéton de Paris,  1939, page 207. 

 

 

Forme dérivée du verbe \"décaler\"

 décaler

DÉCALER, verbe transitif.  

A.—  TECHNOLOGIE.  Enlever une (des) cale(s) (confer décalage); par extension décaler une armoire. 

B.—  Déplacer dans l'espace ou dans le temps. Décaler une rangée de chaises les unes par rapport aux autres; décaler un horaire de train. Je décale tous mes rendez-vous d'affaires pour être chez Ricarda à l'heure dite (JEAN-GEORGES SOULÈS, DIT RAYMOND ABELLIO, Heureux les,  1946, page 243 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 9. 


Liens utiles