Databac

CLAPOT, substantif masculin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : CLAPOT, substantif masculin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

CLAPOTAGE, substantif masculin.  

A.—  Vieilli.  Action de clapoter*; clapotis. Le clapotage des vagues (Dictionnaire général de la langue française (ADOLPHE HATZFELD, ARSÈNE DARMESTETER)). Synonyme : clapotement. Au même instant, un clapotage bruyant eut lieu dans le ruisseau de Lavernière (FERDINAND FABRE, Barnabé, 1875, page 177 ). 

Remarque : Attesté dans l'ensemble des dictionnaires où il est présenté comme le substantif correspondant à clapoter; absent d'Dictionnaire de l'Académie Française 1932. 

B.—  Par analogie.  MÉDECINE.  Bruit produit dans l'estomac ou l'intestin dilaté par des liquides et des gaz quand on imprime en les répétant, de petites secousses sur la paroi abdominale (confer P. Janet, Les Obsessions et la psychasthénie, 1903, page 166). Clapotage gastrique, intestinal. 

Remarque : Attesté dans Larousse du xxe. siècle en six volumes, Grand Larousse encyclopédique en dix volumes, DICTIONNAIRE ALPHABÉTIQUE ET ANALOGIQUE DE LA LANGUE FRANÇAISE  (PAUL ROBERT), DICTIONNAIRE ENCYCLOPÉDIQUE QUILLET 1965. 


CLAPOT, substantif masculin.  

Rare.  Agitation de l'eau due à la rencontre de vagues ou de houles venant de sens divers. Un gros clapot. Un bruit léger, un gentil clapot, le long du canot (GUY DE MAUPASSANT. Contes et nouvelles, tome 1, La Question du latin, 1886, page 571 ). 

—  Par extension. Le clapot des flaques (ANDRÉ GIDE, Les Nourritures terrestres,  1897, page 210 ). 

Remarque : 1. Attesté dans DICTIONNAIRE ENCYCLOPÉDIQUE QUILLET 1965, DICTIONNAIRE ALPHABÉTIQUE ET ANALOGIQUE DE LA LANGUE FRANÇAISE  (PAUL ROBERT ) Supplément 1970, Grand Larousse de la Langue française en six volumes 2. Clapot a le sens de clappement chez Georges d'Esparbès (La Guerre en dentelles, 1896, page 193).  [Il mangeait les raisins] comme on boit à la rasade... D'un clapot de langue il broyait les grains, buvait l'eau divine. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 4. 

clapotant

CLAPOTANT, -ANTE, participe présent et adjectif.  

I.—  Participe présent de clapoter* 

II.—  Adjectif.  [Qualifiant la surface de l'eau]  Qui clapote. Des vagues clapotantes (Grand dictionnaire universel du XIXe. siècle (Pierre Larousse)-20e). Les vagues par leur impulsion acquise, continuent de battre, lourdes, troublées, clapotantes (CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Volupté, tome 2, 1834, page 155 ).   Synonymes rares : clapoteux, clapoteuse (confer remarque infra) :  

Ø Le quai de Thérapia, le plus déplorablement select des environs, me plaît pourtant à cause d'un remous de courant qui s'y brise avec de vraies vagues clapotantes et bouillonnantes : —  les seules vagues de tout le Bosphore.

CLAUDE FARRÈRE, L'Homme qui assassina,  1907, page 120. 

—  Par extension. Trépignements funèbres de sabots clapotants (PAUL VALÉRY, Correspondance [avec André Gide] , 1891, page 83 ). 

Remarque : Clapoteux, euse est attesté dans l'ensemble des dictionnaires généraux mais comme adjectif féminin dans le Dictionnaire de l'Académie Française 1835. La mer est clapoteuse (Dictionnaire de l'Académie Française 1835-1932). Peu à peu la mer fut courte et clapoteuse comme dans une anse presque tranquille (Alphonse de Lamartine, Les Confidences, 1849, page 162). Clapotant figure dans Guérin, Grand dictionnaire universel du XIXe. siècle (Pierre Larousse), Grand Larousse de la langue française en six volumes (en Remarque : sous clapoteux), Dictionnaire de la langue française (Émile Littré), Dictionnaire encyclopédique Quillet 1965. 

 

 

 

Forme dérivée du verbe \"clapoter\"

 clapoter

CLAPOTER, verbe intransitif.  

[En parlant d'une étendue d'eau]  Être agité de mouvements divers constitués par des ondes de vagues courtes et pressées qui s'entrechoquent en faisant un bruit caractéristique. La mer clapote. On entendait autour du gouvernail l'eau clapoter plus clair (GUSTAVE FLAUBERT, Par les champs et par les grèves,  1848, page 246) : 

Ø 1. Partout, le bruit joyeux de l'eau qui court sous les dalles des rigoles, clapote dans les lavoirs, jaillit dans les bassins, tinte finement dans les vasques.

ALBERT T'SERSTEVENS, L'Itinéraire espagnol,  1933, page 111. 

—  Par métaphore. Sur cette vaste rumeur, de temps à autre clapotent des voix claires, tel parmi les flots un flot qui saute (GUSTAVE FLAUBERT, La Tentation de Saint Antoine,  1849, page 381) : 

Ø 2. J'habite à trop de milliers de mètres d'altitude au-dessus des bas-fonds où clapotent et clabaudent de tels sales papotages, pour que je puisse être éclaboussé par les plaisanteries d'une Verdurin,...

MARCEL PROUST, Du Côté de chez Swann,  1913, page 287. 

—  Par analogie. Leurs vêtements collés par la pluie les empêchaient de marcher, leurs souliers clapotaient, l'eau ruisselait sur tout leur corps (ROMAIN ROLLAND, Jean-Christophe, Le Matin, 1904, page 169 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 12 


Liens utiles