Databac

CLAIRIÈRE, substantif féminin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : CLAIRIÈRE, substantif féminin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

CLAIRIÈRE, substantif féminin.  

Espace plus ou moins grand dégarni d'arbres dans un bois, une forêt. Clairière ensoleillée, féerique; déboucher, entrer dans une clairière; traverser la clairière. Au bord d'une clairière qui creuse là dans l'ombre un cirque de lumière (CHARLES GUÉRIN, Le Coeur solitaire.  1904, page 111) : 

Ø 1. Dans le bois d'Amont, il y a une clairière. Elle est tout près de la lisière; à peine un rideau d'arbres la sépare-t-elle des champs; et c'est comme un grand pré carré, avec une herbe courte et rare, mêlée de mousse et de bois mort,...

CHARLES-FERDINAND RAMUZ, Aimé Pache, peintre vaudois,  1911, page 59. 

—  Par analogie : 

Ø 2. Les pauvres maisons fumantes, au ras de terre, le ruisseau, les prairies, composaient une clairière de verdure, d'eau et de vie cachée que cernaient de toutes parts les plus vieux pins de la commune.

FRANÇOIS MAURIAC, Le Mystère Frontenac,  1933, page 58. 

—  Par métaphore.  [L'idée suggérée étant celle de clarté ou de moment privilégié, etc.]  Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt (JULES RENARD, Journal,  1894, page 212 ). Dans ce grand fleuve de vent qui passe, il y a (...) des clairières d'accalmies (MAURICE GENEVOIX, La Boîte à pêche,  1926, page 145 ). Il [Ferrague] paraissait doucement s'enfoncer dans (...) une grande clairière de souvenirs (MAURICE GENEVOIX, Marcheloup, 1934, page 228 ). Des lieues et des lieues autour de nous de ténèbres vides semblaient nous serrer plus étroitement l'un contre l'autre au coeur de cette clairière d'intimité tiède (JULIEN GRACQ, Le Rivage des Syrtes,  1951, page 28) : 

Ø 3. Vous ne le savez pas, vous autres, mais tout au bout du désespoir, il y a une blanche clairière où l'on est presque heureux.

JEAN ANOUILH, La Sauvage,  1938, III, page 245. 

Remarque : On rencontre dans la documentation a) Clairiéré, ée, adjectif  α ) Se dit d'un bois dont beaucoup d'arbres meurent, c'est-à-dire qui est parsemé de beaucoup de clairières. Attesté dans Nouveau Larousse illustré et Larousse du XXe. siècle en six volumes. En définitive le douglas constitue la meilleure essence de reboisement pour la plantation des friches ou des taillis très clairiérés en terrain granitique entre 400 et 700 mètres d'altitude (J. Cochet, Culture, aménagement et amélioration des bois, 1963, page 44 β ).) Disposé en clairière. Attesté dans le Dictionnaire général de la langue française (Adolphe Hatzfeld, Arsène Darmesteter), Dictionnaire des dictionnaires (sous la direction de Paul Guérin) 1892, Dictionnaire encyclopédique Quillet 1965. Ce sont les parties clairiérées de nos bois entrecoupées de touffes de bruyères, d'ajoncs ou de fougères que le tireur devra battre devant lui (François Vidron, La Chasse en plaine et au bois, 1945, page 46). [Avec la forme verbale] Si la futaie est clairiérée et que, dans les clairières apparaissent troènes ou viornes, ce sera pour lui [le faisan] un lieu de délices gastronomiques (François Vidron, La Chasse en plaine et au bois, 1945, page 32). b) Les composés α ) Champ-clairière (André Meynier, Les Paysages agraires, 1958, page 7 β ).) Pré-clairière. Les bestiaux ne pacageaient que dans les prés-clairières (Henri Pourrat, Gaspard des Montagnes, Le Château des sept portes, 1922, page 130). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 481. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 408, b) 1 143; XXe.  siècle : a) 763, b) 625. 


Liens utiles