Databac

CITRON, substantif masculin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : CITRON, substantif masculin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

CITRON, substantif masculin.  

A.—  Fruit du citronnier, de forme ovoïde, de couleur jaune, de saveur acide. Parfumer son thé au citron; écorce, zeste, rondelle de citron; citron pressé : 

Ø 1. Là-bas, où d'or fin sont les sables

Et d'azur rythmique les mers,

Où pendent les citrons amers 

Dans les bosquets impérissables,...

JEAN PAPADIAMANTOPOULOS, DIT JEAN MORÉAS, Les Syrtes, Remembrances, 1884, page 10. 

·    En apposition (avec valeur d'adjectif) Couleur jaune citron. Une culotte jaune citron (GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, L'Art mod,  1883, page 217 ). M. Alphonse Sirop le [M. Blanc] surnommait le Péril Jaune à cause de son beau teint citron (PIERRE HAMP, Vin de Champagne,  1909, page 201 ). 

—  Locution populaire. 

1. [En parlant d'une personne qui souffre du foie]  Être jaune comme un citron. Avoir le visage jaune. Et ton père jaune comme un citron avec son foie, ses reins, je ne sais quoi! (GEORGES BERNANOS, La joie,  1929, page 614 ). 

2. Presser le citron, presser quelqu'un comme un citron. Exploiter une personne pour en tirer tout le profit possible. Il s'agit pour lui [l'inspecteur] d'employer, c'est-à-dire d'exploiter quiconque, de presser le citron (HERVÉ BAZIN, La Mort du petit cheval,  1949, page 120 ). Si jamais je les tiens, ceux-là, se dit-il [Goupil] en sortant, je les presserai comme des citrons (HONORÉ DE BALZAC, Ursule Miroüet,  1841, page 173 ). 

—  Spécialement. Bois de citron. \" Sous le nom de bois de citron, bois de jasmin, ou bois de coco, on désigne plusieurs bois exotiques, qui n'ont de caractère commun que d'être jaunes, et dont les arbres ne sont nullement des citronniers, encore moins des jasmins ou des cocotiers. Les bois de citron viennent surtout des Antilles \" (Dictionnaire de l'ameublement et de la décoration (HENRY HAVARD)). Il [Sir Walter Scott] était occupé à écrire sur un petit pupitre anglais de bois de citron (ALFRED DE VIGNY, Le Journal d'un poète,  1826, page 884 ). 

B.—  Argot. 

1. Tête. Ça l'amusait cependant d'y repenser, (...) on dirait qu'on a un cinéma dans le citron (LOUIS-FERDINAND DESTOUCHES, DIT CÉLINE, Voyage au bout de la nuit,  1932, page 404 ). 

·    Se presser le citron. Faire des efforts désespérés pour essayer de réfléchir ou comprendre, se torturer l'esprit. 

2. ART MILITAIRE.  Grenade : 

Ø 2. Les cartouches d'abord, t'en trouves tant que tu veux « là-haut »... Et pis les grenades : les O.F. et les « citrons »...

PAUL VIALAR, La Mort est un commencement, Les Morts vivants, 1947, page 13. 

Remarque : La plupart des dictionnaires enregistrent a) Le verbe transitif citronner, art culinaire Arroser de jus de citron. Citronner une tisane; citronner un poisson (Les Larousse). b) Le participe passé adjectivé citronné, ée \" Qui sent le citron, où l'on a mis du jus de citron \" (Dictionnaire de l'Académie Française). Tisane citronnée (ibidem). Bonbons citronnés. Tu auras une petite truite saumonnée, non citronnée (Edmond et Jules de Goncourt, Journal, 1858, page 550). Par métaphore C'était une aube admirable, à peine un peu citronnée de froid (Jean Giono, Chroniques, Noé, 1947, page 161). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 307. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 269, b) 404; XXe.  siècle : a) 593, b) 502. 


Liens utiles