Databac

Castlereagh, Robert Stewart, deuxième marquis de Londonderry, vicomte

Publié le 02/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Castlereagh, Robert Stewart, deuxième marquis de Londonderry, vicomte. Ce document contient 227 mots soit pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format PDF sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en: Echange.


Homme d'Etat anglais (1769-1822), Castlereagh débuta au Parlement irlandais comme membre libéral pour le County Down. Il devint conservateur en 1795, mais continua à soutenir l'émancipation catholique. Il remplit les fonctions de garde du petit Sceau irlandais (1796-1798) et de chef du cabinet irlandais (1799-1801). C'est grâce aux efforts de Castlereagh, qui dirigeait les débats au Parlement irlandais, que fut signé l'Acte d'Union; à cette fin, il employa de larges moyens de corruption. Quand George III refusa d'honorer l'engagement de Pitt, selon lequel l'émancipation catholique devait servir l'Union, Pitt et Castlereagh démissionnèrent. Comme ministre de la Guerre (1805-1806 et 1807-1809), il poursuivit avec vigueur la guerre contre Napoléon. Ministre des Affaires étrangères (1812-1822). En 1814, il obtint la signature du Traité de Chaumont. Au Congrès de Vienne, en 1814, il prêta son concours pour résoudre les problèmes débattus sur la Pologne et la Saxe. En 1815, après Waterloo, il obtint la signature d'une nouvelle quadruple alliance. Castlereagh représenta la Grande-Bretagne à la première de ces rencontres (le Congrès d'Aix-la-Chapelle) en 1818. Il protesta contre le Décret de Carlsbad et refusa de s'associer aux décisions des Conférences de Troppau et Laybach. Epuisé par le surmenage, il se suicida en 1822. Beaucoup de ses concitoyens le détestèrent comme auteur des six décrets réactionnaires et comme le persécuteur de la reine Caroline.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles