Databac

CARÊME, substantif masculin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : CARÊME, substantif masculin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

CARÊME, substantif masculin.  

A.—  Période de quarante-six jours située entre le mardi gras et le jour de Pâques, pendant laquelle les catholiques sont invités par leur Église à faire certains jours jeûne et abstinence et à se livrer à la prière et aux pratiques pénitentielles. Prêcher le carême; dimanches de carême, sermon de carême : 

Ø 1.... elles ont voulu savoir s'il était permis au curé de leur permettre le poisson à la collation du carême; on leur a répondu que saint Liguori autorisait les petits poissons frits.

HYPPOLYTE-ADOLPHE TAINE, Notes sur Paris, Vie et opinions de Monsieur Frédéric-Thomas Graindorge, 1867, page 121. 

SYNTAXE : a) Vieillis. Bas carême. Carême commençant dans les premiers jours de février. Haut carême. Carême commençant au mois de mars (confer Dictionnaire de l'Académie Française 1835, 1878). b) Conférences de carême; instructions, mandement de carême; prédicateur de carême; le saint temps de carême. c) Vieilli. Provisions de carême. Les aliments tels que beurre, huile, légumes, fruits secs, poisson salé, dont les catholiques usent en carême (confer LITTRÉ). 

—  Par comparaison. Long, maigre comme (le, un) carême. Très long, très maigre (Confer Ferdinand Fabre, Le Chevrier, 1867, page 236). 

—  Locution figurée et familière. 

·    Face, figure de carême. Visage maigre et pâle, analogue à celui d'une personne qui a jeûné tout un carême. 

·    Amoureux de carême. Amoureux timide qui s'abstient de toucher à l'objet de sa passion, comme un dévot aux aliments gras durant le carême. 

·    Saint de carême. \" Personne amaigrie par un long jeûne \" (Grand dictionnaire universel du XIXe. siècle (Pierre Larousse)-20e. ););   personne qui se cache, hypocrite (Confer Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ)). 

·    Tous les trente-six carêmes. Très rarement. 

·    Faire de la/sa vie un carême. S'imposer un genre de vie trop austère. 

—  Locutions proverbiales. 

·    Vieux. Mettre le carême bien haut. \" Exiger des choses trop difficiles; promettre une chose qui n'arrivera pas de longtemps \" (Dictionnaire de l'Académie Française). Avoir prêché sept ans pour un carême en quelque endroit. \" Y avoir été longtemps, et connaître bien ce lieu-là \" (Dictionnaire de l'Académie Française). Prêcher sept ans pour un carême. \" Donner souvent et inutilement le même avis, répéter toujours la même chose \" (Dictionnaire de l'Académie Française). Pour trouver le carême court, il faut faire une dette payable à Pâques. \" Le moment de payer une dette, de remplir un devoir onéreux, arrive plus vite qu'on ne voudrait \" (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ)). 

·    Moderne. Arriver, tomber comme mars en carême. Arriver inévitablement. \" On dit également, Il n'y manque non plus que mars en carême, en parlant d'un homme qui se trouve toujours en quelque endroit, à une certaine heure \" (Dictionnaire de l'Académie Française). Arriver, tomber, venir comme marée en carême. Arriver à propos. 

—  Par extension.  Période de jeûne pour certains ordres monastiques d'Occident ou pour les chrétiens orientaux. (Chez les Grecs) le carême des Apôtres, le carême de l'Assomption, le carême de la Noël, le carême de la Transfiguration : 

Ø 2. Vous en connaissez les règles [de l'ordre des oblates de sainte Françoise Romaine] ; (...). Quatre Carêmes par an; hors ce temps, trois jours de la semaine mais seulement au dîner, permission d'user d'aliments gras. Jeûne les vendredis et samedis;...

GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, L'Oblat, tome 1, 1903, page 208. 

—  Par analogie.  Période d'abstinence, de maigre chère, de privations. Grâce à l'impôt, toute l'année est carême pour le travailleur (PIERRE-JOSEPH PROUDHON, Système des contradictions économiques ou Philosophie de la Misère,  1846, page 283 ). 

B.—  Par métonymie. 

1. Privation de nourriture, de plaisirs qu'on s'impose durant cette période. Faire (le) carême; l'observance du carême. Rompre (le) carême. Cesser d'observer le jeûne et l'abstinence obligatoires du carême : 

Ø 3. Or, se contenter d'une brême [à son menu] ,

C'est exagérer le carême.

RAOUL PONCHON, La Muse au cabaret, Propos de carême, 1920, page 170. 

—  Par analogie. Plus de carême d'opium, plus de rhamadan, plus d'abstinence! L'opium fait partie de la vie! (CHARLES BAUDELAIRE, Les Paradis artificiels,  1860, page 419 ). 

—  Spécialement.  HISTOIRE.  Carême civique. Période de privations volontaires que s'imposa en 1793-1794 pour des motifs économiques la population de Paris. La Commune (...) approuva le projet (...) d'un carême civique qui durerait six semaines, du 15 juin au 1er.  août, qualifié de Pâque républicaine (Nouveau Larousse illustré-Grand Larousse encyclopédique en dix volume s. ). 

2. Série de sermons prononcés durant le carême par un prédicateur. Carême imprimé : 

Ø 4. Ses carêmes [de l'abbé Lantaigne] , prêchés à Saint-Exupère, ont été justement appréciés pour l'ordonnance des idées et la force de l'expression,...

ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, L'Orme du mail,  1897, page 83. 

—  Spécialement.  HISTOIRE LITTÉRATURE.  Collection de sermons prononcés par un prédicateur célèbre du xviie ou du xviiie.  siècle. Le grand carême contient les prédications du dimanche et des jours de la semaine; le petit carême ne comprend que les instructions du dimanche. Le Petit Carême de Bossuet, de Massillon. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 279. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 289, b) 666; XXe.  siècle : a) 480, b) 293. 


↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles