Databac

CAPUCHONNÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : CAPUCHONNÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

CAPUCHONNER, verbe transitif.  

A.—  Vieux  \" Couvrir d'un capuchon \" (Dictionnaire général de la langue française (ADOLPHE HATZFELD, ARSÈNE DARMESTETER); aussi Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (Paul Robert)). 

B.—  CHEMIN DE FER.  Fermer le capuchon de la cheminée d'une locomotive. Cette opération [fermer le capuchon] , que l'on nomme capuchonner la machine, ne se fait que lorsqu'elle doit rester en station et en feu pendant quelque temps (JACQUES ARMENGAUD, Traité théorique et pratique des moteurs à vapeur, tome 2, 1861, page 242 ). 

—  Par extension  \" Disposer une locomotive de telle façon que la production de la vapeur y cesse et que la pression de la machine aille s'affaiblissant à mesure que le train avance \" (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ); aussi dans la plupart des dictionnaires généraux du XIXe.  siècle, Larousse du XXe.  siècle en six volumes et Dictionnaire encyclopédique Quillet, 1965) : 

Ø Aussitôt que le foyer aura été nettoyé et le cendrier vidé il [le mécanicien] en fermera les portes et capuchonnera la cheminée aux trois quarts.

ALBERT HERDNER, Construction et conduite des locomotives à vapeur,  1887, page 80. 

CAPUCHONNÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.  

A.—  Participe passé de capuchonner* 

B.—  Adjectif. 

1. Qui porte un capuchon. Quoique bien emmantelées, bien capuchonnées, le froid nous saisit (EUGÉNIE DE GUÉRIN, Lettres,  1832, page 19 ). 

2. En forme de capuchon. Pétales capuchonnés (Dictionnaire de l'Académie Française). 

 Fréquence absolue littéraire : 2 

 

Forme dérivée du verbe \"capuchonner\"

 capuchonner

CAPUCHONNER, verbe transitif.  

A.—  Vieux  \" Couvrir d'un capuchon \" (Dictionnaire général de la langue française (ADOLPHE HATZFELD, ARSÈNE DARMESTETER); aussi Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (Paul Robert)). 

B.—  CHEMIN DE FER.  Fermer le capuchon de la cheminée d'une locomotive. Cette opération [fermer le capuchon] , que l'on nomme capuchonner la machine, ne se fait que lorsqu'elle doit rester en station et en feu pendant quelque temps (JACQUES ARMENGAUD, Traité théorique et pratique des moteurs à vapeur, tome 2, 1861, page 242 ). 

—  Par extension  \" Disposer une locomotive de telle façon que la production de la vapeur y cesse et que la pression de la machine aille s'affaiblissant à mesure que le train avance \" (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ); aussi dans la plupart des dictionnaires généraux du XIXe.  siècle, Larousse du XXe.  siècle en six volumes et Dictionnaire encyclopédique Quillet, 1965) : 

Ø Aussitôt que le foyer aura été nettoyé et le cendrier vidé il [le mécanicien] en fermera les portes et capuchonnera la cheminée aux trois quarts.

ALBERT HERDNER, Construction et conduite des locomotives à vapeur,  1887, page 80. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1. 

 

Liens utiles