Databac

CAPOT, adjectif et substantif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : CAPOT, adjectif et substantif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

CAPOT3, adjectif et substantif.  

A.—  Adjectif, vieux.  Embarrassé, confus : 

Ø 1. [Lettre de la comtesse] . Il [Jean] nous a rejoints ici, fort étonné lui-même et fort capot de tout le bruit fait autour de son équipée. Le curé et le pharmacien en sont les grands responsables : ils ont l'un et l'autre ameuté le pays...

FRANÇOIS MAURIAC, La Pharisienne,  1941, page 254. 

B.—  [Dans certains jeux de cartes (piquet, belote, etc.)] 

1. Adjectif. Être capot. N'avoir fait aucune levée. J'étais capot et sans atout (JEAN GIONO, Un de Baumugnes,  1929, page 170 ). 

—  Pic, repic et capot. 

·    Par métaphore : 

Ø 2. Au fond, nous sommes dupes, l'abbé, repics et capots! Un gâcheur de plâtre, qui ne songe qu'à se remplir les tripes, montre plus de malice que moi; jusqu'à la dernière minute, il peut espérer boire et manger son saoul. Mais nous!...

GEORGES BERNANOS, Sous le soleil de Satan,  1926, page 292. 

—  Faire, rendre quelqu'un capot. Le battre au jeu en faisant toutes les levées. 

2. Par brachylogie. Faire (un) capot. Faire toutes les levées (en rendant son adversaire capot). 

Remarque : Certains dictionnaires (LITTRÉ, Grand dictionnaire universel du XIXe. siècle (Pierre Larousse), Larousse du xxe. siècle en six volumes) enregistrent le féminin capote « coup par lequel un joueur est fait capot ». Il cherche la capote (LARCHEY, Supplément, 1883, page 28). 


CAPOT1, substantif masculin.  

A.—  Vieux ou régionalisme (Canada).  Manteau à capuchon, ou capuchon seul, porté autrefois dans les campagnes (voir exemple sous chat1  I A). 

Ø ... elle [la jeune fille] avait envie d'un capot, et, pour posséder ce morceau de drap dont elle se coiffera l'hiver prochain, elle va moissonner trois semaines sur ces plateaux dévorés du soleil!

AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Promenades autour d'un village,  1860, page 134. 

B.—  Par extension.  Couverture ou dispositif destiné à protéger un objet ou une ouverture. Des capots vitrés couvraient l'orifice ancien des crayères humides occupées par trois cents hommes au travail sur le vin du maître (PIERRE HAMP, Vin de Champagne,  1909, page 177 ). 

—  En particulier. 

1. MARINE.  Protection recouvrant l'ouverture de l'escalier d'un navire ou les divers appareils fixés sur le pont. Capot d'échelle, de cheminée. 

2. MÉCANIQUE.  Partie métallique recouvrant le moteur d'un avion ou d'une automobile. Les camions étaient petits dans le grand paysage de montagne. Le soleil brilla sur leurs capots (ANDRÉ MALRAUX, L'Espoir,  1937, page 482 ). 

3. THÉÂTRE.  Boîte du souffleur. 

—  Spécialement.  HORTICULTURE.  Couche de fumier recouverte de terre utilisée pour activer la végétation. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 5 


CAPOT2, substantif masculin.  

MARINE.   [En parlant d'une embarcation]  Faire capot. Se retourner, chavirer. Synonyme courant : capoter1 *. 

 

 

Liens utiles