Databac

CAPACITÉ, substantif féminin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : CAPACITÉ, substantif féminin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

CAPACITÉ, substantif féminin.  

A.—  APetititude à contenir; quantité, volume de matière ou d'énergie, qui peut être contenu ou stocké dans un contenant La capacité d'un muid; un tonneau d'une grande capacité : 

Ø 1. Au haut de ces rocs, au fond du bois, il paraît que l'on a autrefois coupé des pierres : les angles que ce travail a laissés ont été arrondis par le temps; mais il en résulte une sorte d'enceinte formant à peu près la moitié d'un hexagone, et dont la capacité est très-propre à recevoir commodément six ou huit personnes.

ÉTIENNE PIVERT DE SENANCOUR, Obermann, tome 2, 1840, page 60. 

Ø 2. Disons enfin qu'en sucrerie, les chaudières à déféquer sont en tôle ou en cuivre à double fond, chauffées par la vapeur directe à 5 atmosphères et qu'en général elles ont une capacité de 15 à 20 hectolitres.

J. ROUBERTY, Manuel de sucrerie,  1922, page 50. 

1. Domaines particuliers. 

a) [Capacité est précédé d'un autre substantif qui le spécifie]  MÉTROLOGIE.  Mesures de capacité. Récipients servant à mesurer les liquides et les matières granulées. 

b) [Capacité est suivi d'une détermination (adjectif ou complément prépositionnel) qui précise la nature du contenant] 

—  AGRICULTURE.  Capacité au champ. Teneur en eau du sol qui a subi les pluies et qui s'est ensuite ressuyé. 

—  ANTHROPOLOGIE.  Capacité crânienne. Volume de la cavité interne de la boîte crânienne. 

—  ÉLECTRICITÉ.  Capacité d'un accumulateur, d'un condensateur, d'un conducteur. 

—  MARINE.  Capacité en balles. Volume des compartiments situés sous le pont et réservés aux marchandises. Capacité en grains (Grand Larousse encyclopédique en dix volumes, Glossaire des termes de marine (JULIEN LE CLÈRE)). 

—  PHYSIOLOGIE.  Capacité pulmonaire vitale. \" Volume maximal d'air inspiré après une expiration forcée ou volume maximal d'air expiré après une inspiration forcée \" (Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUDMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome 1 1970). 

2. Par métaphore.  [En parlant de l'esprit]  APetititude à contenir, à recevoir : 

Ø 3. Peu d'esprits sont spacieux; peu même ont une place vide et offrent quelque point vacant Presque tous ont des capacités étroites et occupées par quelque savoir qui les bouche.

JOSEPH JOUBERT, Pensées, tome 1, 1824, page 173. 

Ø 4. L'opium agrandit ce qui n'a pas de bornes,

...

Et de plaisirs noirs et mornes

Remplit l'âme au delà de sa capacité.

CHARLES BAUDELAIRE, Les Fleurs du Mal,  1857-61, page 80. 

—  Par personnification.  Être qui est capable de contenir (un autre être) : 

Ø 5. Divin amant, (...) bien que je ne sois rien qu'une capacité de te recevoir, qui n'est plus vide, c'est toute chose pour moi d'être sûre que nulle part tu ne trouveras pour ton élue une autre qui soit la même tout à fait.

PAUL CLAUDEL, Poésies diverses, Éros et Psyché, 1952, page 313. 

Remarque : Ces vers, traduits du poète anglais Coventry Patmore (1823-96), sont censés être adressés par Psyché à Éros; ils font référence, pour le sens de capacité, à l'emploi théologique du XVIIe.  siècle \" Aptitude de l'âme à recevoir et à contenir Dieu dans l'union spirituelle \"; l'âme en tant qu'elle peut contenir Dieu. Confer ce passage de Bérulle (1575-1629) : Jésus-Christ est une capacité divine des âmes et il leur est source d'une vie dont elles vivent en lui (cité dans Bremond, Histoire littéraire du sentiment religieux en France, tome 3, 1921, page 664). 

B.—  [Souvent avec un déterminant indiquant le siège ou la nature ou le domaine d'application de la capacité]  APetititude à faire quelque chose. 

1. [En parlant de l'homme]  Souvent au pluriel. Capacité(s) humaine(s); capacité de l'homme; capacité(s) d'abstraction, de résistance : 

Ø 6. La nature m'a doué d'une force essentiellement passive. Je suis contemplatif par essence, et c'est à l'examen des choses que se bornent mes capacités. 

JOSEPH ARTHUR COMTE DE GOBINEAU, Les Pléiades,  1874, page 10. 

Ø 7. Comme le dit Dostoiewsky de la façon la plus rigoureusement juste : « la raison n'est que la raison et ne satisfait que la capacité humaine de raisonner, tandis que la volonté est la manifestation de toute la vie humaine, y compris la raison et tout ce qui la tracasse...»

RAYMOND RUYER, Esquisse d'une philosophie de la structure,  1930, page 348. 

Ø 8. Les organismes les plus grands, les plus puissants, les plus influents en raison même du secteur d'activité auquel ils appartiennent, détiennent un pouvoir économique et un pouvoir sans épithète qui est fonction de leur capacité d'être informés et d'informer.

FRANÇOIS PERROUX, L'Économie du XXe.  siècle.  1964, page 441. 

a) Spécialement.  DROIT.  Capacité juridique, civile, politique, etc. APetititude d'une personne à jouir de certains droits ou à les exercer : 

Ø 9. Les hypothèques conventionnelles ne peuvent être consenties que par ceux qui ont la capacité d'aliéner les immeubles qu'ils y soumettent.

Code civil des Français (ou Code Napoléon)  1804, page 384. 

Ø 10. Article 104.

L'Organisation [des Nations Unies] jouit, sur le territoire de chacun de ses membres, de la capacité juridique qui lui est nécessaire pour exercer ses fonctions et atteindre ses buts.

La Charte des Nations Unies.  1946, page 103. 

·    Avoir capacité pour. Avoir l'autorité légale pour. 

—  DROIT COMMERCIAL.  APetititudes requises pour l'exercice d'un commerce. Capacité en matière de chèque; capacité en matière d'ordres de Bourse. 

b) Par métonymie. 

—  ADMINISTRATION UNIVERSITAIRE.  Capacité en droit. \" Diplôme conféré par les Facultés de Droit après deux années d'étude à des étudiants de qui le baccalauréat de l'enseignement secondaire n'est pas exigé \" (Vocabulaire juridique (HENRI CAPITANT)); Confer aussi Encyclopédie pratique de l'éducation en France, 1960, page 213. 

—  Au pluriel.  (Les) capacités. Gens compétents, de savoir : 

Ø 11. Sa voix trouvait des accents sublimes pour faire appel à tous les partis politiques : légitimistes, toutes les capacités, savants, ingénieurs, artistes, industriels, banquiers et poètes, et conviait à ce grand banquet de la civilisation tous les ouvriers et tous les paysans.

ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, La Vie en fleur,  1922, page 515. 

Remarque : Ce dernier emploi semble vieilli; d'où les guillemets dans l'exemple suivant : 

Ø 12.... rares furent les « capacités » qui se rangèrent sous ma bannière.

CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre,  1954, page 83. 

2. Par analogie. 

a) [En parlant d'une activité de l'homme]  La capacité de production et de vente (JEAN-ALAIN LESOURD, CLAUDE GÉRARD, Histoire économique, XIXe.  et XXe.  siècles, tome 1, 1968, page 17 ). 

—  ÉCONOMIE.  Capacité de production. \" Quantité ou volume maximum de marchandises qu'une entreprise peut produire si tout son matériel et tout son personnel sont employés à plein rendement \" (Petit dictionnaire de l'économie (ROSEMONDE PUJOL) 1970). 

b) BOTANIQUE.  \" Faculté que possède le corps d'une plante d'acquérir, au terme de son développement, une dimension déterminée dans des conditions extérieures constantes. Capacité de ramification, nutritive, propagative \" (Dictionnaire aide-mémoire de botanique (CHARLES-LOUIS GATIN) 1924). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1 109. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 1 749, b) 674; XXe.  siècle : a) 770, b) 2 399. 


Liens utiles