Databac

Antigone, le droit naturel et le droit positif.

Publié le 02/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Antigone, le droit naturel et le droit positif.. Ce document contient 428 mots soit pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format PDF sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en: Ressources gratuites.


Qui, dans cette pièce, représente le droit naturel et le droit positif?
 
 Antigone représente le droit naturel
 
 A cette époque, la pièce a été écrite au 5ème siècle avant JC, le droit naturel est essentiellement un droit d'origine religieuse ("les lois non écrites des Dieux"), aujourd'hui, chez nous, il se rattacherait plutôt aux droits fondamentaux ou droits de l'homme.
 Antigone estime qu'accomplir les rites funéraires est un droit et un devoir divin, qu'aucune loi même celle d'un roi ne peut interdire.
 
 Créon représente le droit positif
 
 Créon estime qu'il a le droit d'édicter des lois qui sont "civiles", d'origine non divine, pour autant qu'elles servent le bien de la cité dont il est roi (Thèbes), et que ces lois doivent être respectées par tous les habitants de la cité.
 
 Qui représente ce qui est légal/la légalité et légitime/la légitimité?
 
 Antigone représente la légitimité: ce qui est fondé selon les concepts de raison et de justice
 
 Créon représente la légalité: ce qui est fondé selon la loi.
 
 Cette distinction est-elle utile?
 
 Oui, parce qu'elle permet de distinguer deux ordres juridiques différents qui doivent être complémentaires plutôt que hiérarchisés (au sens où l'un serait supérieur à l'autre):
 
 Le droit naturel, constitué de valeurs fondamentales qui s'imposent à tous, qu'on retrouve d'ailleurs dans des textes internationaux, les constitutions des pays démocratiques et les textes religieux (exemple: tu ne tueras point, le droit d'enterrer ses morts comme le veut Antigone)
 
 Le droit positif, constitué de lois et de réglementations qui visent à organiser la vie en société, en respectant la volonté du plus grand nombre et la démocratie.
 
 La position d'Antigone est-elle forcément la plus juste? Ne pose-t-elle pas un problème?
 
 La position d'Antigone paraît bien sûr la plus juste, parce qu'elle représente un droit sacré.
 Elle n'est pas toujours la plus juste parce qu'elle se réfère à des lois "divine" et "éternelles", alors que la société peut et doit changer et que la démocratie doit l'emporter sur le droit divin.
 D'ailleurs, les fanatiques religieux commettent des crimes au nom de lois contenues dans des textes sacrés qu'ils jugent également "éternels".
 
 Une solution à ce problème est de codifier le droit naturel dans des textes de droit positif qui peuvent évoluer. Exemple: la déclaration universelle des droits de l'homme (ONU) ou la convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme (Conseil de l'Europe)
 
 Un cas de figure dans la réalité d'aujourd'hui: la politique en matière d'immigration
 
 Droit naturel: tout homme doit pouvoir trouver asile partout
 Droit positif: il faut des règles pour maintenir l'immigration à un taux acceptable pour la société d'accueil.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles