Databac

ÖZAL Turgut

Homme politique turc. Il supervisa le programme d'électrification de la Turquie, avant d'occuper diverses fonctions de conseiller auprès du gouvernement turc pour les questions de défense et de planification. En 1967, il fut appelé, par le Premier ministre Suleiman Demirel, au poste de secrétaire d'État à la Planification, fonction qu'il occupa jusqu'au coup d'État de mars 1971. Après un passage dans le secteur privé et à la Banque mondiale, il retrouva son poste au gouvernement Demirel (1979/80). Malgré la prise du pouvoir par les militaires en sept. 1980, il continua d'exercer des fonctions gouvernementales. Après la victoire électorale du parti de la Mère patrie (Anap), qu'il venait de fonder, il devint chef du gouvernement (1983). Pendant les dix années qui suivirent, il resta l'homme fort de la Turquie, partisan d'une politique économique libérale, du renforcement de la participation turque à l'Alliance atlantique et d'un soutien accru aux républiques musulmanes d'Asie centrale et du Caucase. Après son élection à la présidence de la République, en oct. 1989, les critiques à l'égard de sa pratique du pouvoir, jugée autoritaire, se firent plus vives. La défaite de l'Anap aux élections législatives d'août 1991 l'obligea à nommer Premier ministre son principal adversaire, Suleiman Demirel, qui prit sa succession après sa mort, en avr. 1993.

Liens utiles