Databac

fonds du théorique

fonds du théorique (c.-à.-d. «fonds pour le spectateur»). A Athènes, subside de l'État d'un montant de deux oboles par personne, institué, dit-on, par Périclès pour les citoyens les plus pauvres qui ne pouvaient payer leur admission au théâtre lors des fêtes dionysiaques. Il fut supprimé lorsque Athènes fut appauvrie par la guerre du Péloponnèse, mais remis en vigueur par le démagogue Agyrrhias en 394 av. J.-C., date à laquelle l'allocation fut triplée et portée à une drachme. Au IVe siècle de notre ère, tous les surplus des divers fonds d'État furent apportés au fonds du théorique dont les administrateurs étaient des magistrats nantis d'un pouvoir considérable sur les finances de l'État, et qui utilisaient le fonds à des fins civiques autres que l'admission au théâtre. On avait passé une loi interdisant que toute partie du fonds fut détournée vers des fins militaires, mais Démosthène obtint l'abolition du système en 339 av. J.-C. afin que l'État soit doté de ressources supplémentaires en temps de guerre.

Liens utiles