Databac

fer

fer. Pendant l'époque mycénienne, en Grèce, le fer coûtait aussi cher que l'or. Chez Homère, le métal prédominant est le bronze; le fer apparaît de temps en temps, comme un objet de valeur : Achille offrit comme prix une « masse de fer non travaillé », tel qu'on pourrait en utiliser pour des socs de charrues. Au xme siècle av. J.-C., on exploitait le fer dans le nord-est de l'Anatolie hittite. À partir du Xe siècle av. J.-C., il remplaça le bronze en tant que métal d'usage quotidien. La Grèce avait quelques dépôts de fer éparpillés, notamment en Laconie et dans quelques îles, mais, dans la première période de colonisation, les Grecs ont dû avoir à aller chercher du fer dans l'île d'Elbe et en Étrurie où les Étrusques commencèrent à l'exploiter vers 900 av. J.-C. Néanmoins, la meilleure source pour les Grecs fut la côte sud-est de la mer Noire, une région associée aux Chalybes à demi légendaires, qui étaient pour les Grecs les premiers ouvriers métallurgistes (comparer dactyles, idéens et tel-chines). Au viie siècle av. J.-C., le fer, pense-t-on, constituait la monnaie la plus répandue, sous forme de broches de fer (obeloi). Sous la République romaine, on importait du fer d'Espagne et, plus tard, de Gaule. Le fer britannique semble avoir été utilisé sur place. On n'utilisa pas de fonte dans le monde antique. On fabriquait les statues de fer en ciselant du fer forgé pur. Les armes étaient en acier tendre durci par trempage. Les Romains semblent avoir connu l'art de réduire la frangibilité grâce au revenu après trempe.

Liens utiles