Databac

BUSCH Wilhelm

BUSCH Wilhelm. Humoriste allemand. Né à Wiedensahl (Hanovre), le 15 avril 1832, mort à Mechtshausen (Harz), le 9 janvier 1908. D'extraction modeste — son père, issu d'une famille paysanne, tenait une petite boutique de mercerie dans un village —, mais intelligent et doué, il fut d'abord envoyé dans un institut technique à Hanovre, puis à l'Ecole des Beaux-Arts de Düsseldorf. Il voyagea en Belgique et en Hollande, où il vit les chefs-d'oeuvre des grands maîtres de la peinture, et entra ensuite à l'Académie des Beaux-Arts de Munich. Il avait 27 ans quand la revue Fliegende Blätter publia sa première histoire dessinée qui eut beaucoup de succès. Ce fut désormais son mode d'expression habituel. Le dessin, caricatural, est d'un style très personnel, le texte, souvent en vers légers, est un chef-d'oeuvre d'humour gai, plein de trouvailles. Le ton en est volontairement grave et sentencieux, mais la plaisanterie éclate, irrésistible. Ses deux héros Max et Maurice sont de 1865, Hélène la pieuse de 1872 et Tobie Knopp de 1877. Ces amusantes satires de la bourgeoisie ne sont pas cruelles, maris n'épargnent ni les hypocrites, ni ceux qu'on appelait alors en Allemagne les philistins. Il ne mit qu'une fois son talent au service d'une cause : ce fut au temps de la lutte de Bismarck contre l'Eglise (Kulturkampf), avec Pater Filucius, satire contre les jésuites. Après vingt ans d'activité et de succès, il se retira à la campagne. Il y élevait des abeilles et méditait paresseusement. Il dessinait encore, écrivait des poèmes, et philosophait avec une bonhomie désabusée. Sa mentalité était, au fond, celle de la bourgeoisie allemande libérale et laïque qui se reconnaissait dans son oeuvre et lui fit son succès.

Liens utiles