Databac

BROWN Charles Brockden

BROWN Charles Brockden. Ecrivain nord-américain. Né à Philadelphie (Etats-Unis) le 17 janvier 1771, mort dans cette même ville le 22 février 1810. Il fut le premier écrivain américain à considérer la littérature comme un métier. Il commença par étudier le droit, puis y renonça en 1793 pour vivre exclusivement de sa plume, d'abord à Philadelphie, ensuite à New York. Ayant lu Caleb Williams, de Godwin, il s'en inspira pour écrire un dialogue sur les droits de la femme : Alcuin (1798), dont seul un fragment fut publié de son vivant. Entre 1798 et 1800, il écrivit ses oeuvres principales : Arthur Merwyn ou Mémoires de Vannée 1793; Wieland ou La voix mystérieuse; Ormond ou le témoin secret où se retrouve également l'influence de Caleb Williams. Apres Wieland, Brown renonça à écrire de nouveaux romans : ceux qu'il avait publiés jusque-là lui avaient bien peu rapporté. Il revint à Philadelphie, où il devint l'associé de son frère qui était dans les affaires, et s'établit ensuite à son propre compte, tout en continuant à faire du journalisme. Ses ouvrages furent très lus en Europe où le roman noir était à la mode; Shelley les appréciait particulièrement. Sombres et intenses, entourés de mystère et de deuil, ils annoncent déjà Poe et Hawthorne. ? Il fut le premier Américain qui ait essayé de vivre de sa plume, et le premier romancier américain ayant touché le public international. » Carl Van Doren.

Liens utiles